ODILE MASSON-ECRIVAIN PUBLIC-a vOS PLUMES

L'histoire de "A vos plumes"

Histoires de mots

 

"C'est rigolo"! Voici le premier commentaire reçu d'un bon ami suite à la création de l'onglet "A vos plumes" de mon site internet.

 

Mais, reprenons depuis le début.

 

Toujours dans ma course d'obstacles "communication", j'aborde maintenant les haies "site internet et réseaux sociaux".

 

Site clé en main gratuit ou presque, nom de domaine et hébergement, boîte mail, modèles déjà établis à modifier, photos, textes et SEO, Facebook, Twitter, LinkedIn et Cie, prises de tête et insomnies en prime! De fil en aiguille, j'ai fini par reconstituer le puzzle!

 

C'est bien un site, mais, après, il faut le faire vivre, le nourrir toujours plus de textes, de photos, pour que les moteurs de recherche ne vous oublient pas trop vite et vous placent le mieux possible. Facile à dire pour un site ecommerce de vêtements ou de voyages, plus délicat pour un site vitrine d'écrivain public!

 

Voyons, voyons, comment faire? Réfléchissons! Pourquoi ne pas appliquer la méthode de l'atelier d'écriture, écrire une histoire avec des mots imposés, par exemple ceux issus de grilles de mots croisés, et proposer aux lecteurs d'en faire de même, afin d'alimenter régulièrement le web et de me faire connaître? Pas mal! Vendu! Le concept de "A vos plumes" était né.

 

J'ai commencé par un court texte avec des mots issus d'une partie de Scrabble, avec comme réflexions de mes amis "c"est rigolo, c'est rigolo", "c'est trop intellectuel, tes futurs clients ne vont rien comprendre". Peut-être bien, mais c'est novateur, aucun de mes confères ne fait ce genre de publicité.

 

Dès la 2ème histoire, j'ai abandonné le Scrabble, pas assez de renouvellement de mots, au profit de grilles de mots fléchés, toujours en horizontal, c'est plus lisible, avec une moyenne de 22/23 mots imposés à chaque fois, pour des histoires courtes construites d'environ 1500 caractères.

 

Entre absurdité et dérision, je fais des recherches sur les homonymes, afin de rendre la lecture plus ludique et plus éducative.

 

Le texte c'est bien, mais avec une image c'est mieux, surtout pour les posts. J'ai donc ajouté un petit tableau, fait de photos et de dessins, représentant le thème de chaque histoire. Puis, j'ai créé des animations vidéos pour les réseaux sociaux.

 

Je "m'amuse bien" pour reprendre le commentaire d'une amie. Oui, c'est vrai. Travailler en s'amusant, j'aime bien l'idée et, si également cette publicité originale se traduit en plus de clients, c'est top!

 

Cette amie pense que je devrais peut-être écrire et publier un livre de nouvelles issues de toutes ces petites histoires ou alors avoir une publication, une page détente, dans un journal. Pourquoi pas? Bon d'accord, un écrivain public écrit d'abord et avant tout pour les autres, mais le "en même temps" est à la mode!

 

Bon, pour l'instant, la chasse aux nouveaux clients est ouverte!...

 

Le temps passe toujours aussi vite, j'ai maintenant soufflé ma première bougie sur mon gâteau au chocolat!!!

 

Je reçois régulièrement des textes en réponse aux miens, mais ces lecteurs pour l'instant ne souhaitent pas être publiés. Je le comprends parfaitement.

 

Effectivement, mes clients actuels sont assez éloignés de mes lecteurs, les critiques d'origine sont vraies, mais mes futurs clients, eux, sont peut-être intéressés.

 

Vous pouvez retrouver mes textes dans l'onglet "A vos plumes" et "Histoires précédentes", notamment "Retour en adolescence" et "Nouvelles de Normandie".

 

Je n'ai pas de textes en stock, j'écris chaque mois en fonction des mots des grilles et de la vie du moment et, parfois, certaines histoires se parlent, se répondent ou se suivent.

 

C'est le cas pour "Retour en adolescence" qui s'articule autour de 3 histoires : 

"Direction Tipi, Porte Est", écrite en novembre 2018,

"Le Carrousel "Bu", écrite en décembre 2018,

"Carroutipi ou le Grand Mystère", écrite en janvier 2019 qui reprend les mots des 2 précédentes et qui en constitue la suite.

 

C'est le cas pour "Nouvelles de Normandie" qui s'articule autour de 4 histoires avec des mots différents pour chacune, mais une trame commune sur l'art:

"Les sculptures de Bèbe, Malou et Cie", écrite en avril 2019,

"Les photos de Norbert, Tau et Do", écrite en juin 2019,

"Francesca Arès et "Grisbouille" la sorcière", écrite en juillet 2019,

"La galerie d'art "NBA"", écrite en septembre 2019.

 

Ma 14ème histoire, celle d'octobre 2019, s'appelle:

"Isatis ou le romancier Maboul", c'est la suite de

"La grange de Nil Vèle" écrite en mars 2019,

avec une trame commune sur les chambres d'hôtes.  

 

Les mots imposés sont soulignés dans le texte.

 

Alors à vos plumes !!!

 

Odile Masson